T.H.C 74 Index du Forum
Nos sponsors :
T.H.C 74 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Reglement pour operation 'UNIFIED PROTECTOR' ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    T.H.C 74 Index du Forum -> T.H.C RealSim 74 / 6ème Cie Régiment FAR -> Invitations -> OPEX -> Opération "UNIFIED PROTECTOR" 15 & 16 Fevrier 2014 Romilly s/Seine ANNULÉE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
22°SAS Ludovic42
22nd SAS
22nd SAS

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2012
Messages: 95
Localisation: Loire, Saint Bonnet les Oules 42330, Renaison 42370 terres du 22°SAS

MessagePosté le: Jeu 5 Déc 2013 - 16:09    Sujet du message: Reglement pour operation 'UNIFIED PROTECTOR' Répondre en citant

RÈGLEMENT DE SIMULATION MILITAIRE POUR OPÉRATION 'UNIFIED PROTECTOR' ROMILLY SUR SEINE les 15/16 FÉVRIER 2014

POUR OPÉRATEURS de L'IRA et 1er Régiment de la FAR / OTAN

Le 1er Regt FAR / OTAN est composé des 3 cies de combat suivantes:

1ere Compagnie / 22°SAS
4eme Compagnie / La BOPE
6eme Compagnie / THC74


Généralités :

Ce règlement a pour objectif de permettre des événements de Simulation Militaire au plus proche de la réalité opérationnelle. Pour ce faire, il met en place un certains nombre de consignes technique et comportementales. La participation aux Opérations régies par ce règlement sera systématiquement conditionnée à une adhésion totale et sans conditions à celui-ci. Les Opérateurs participants s'engageront à respecter l'ensemble de ces consignes durant toute la durée de l'événement. Déroger à une ou plusieurs de ces consignes, activement ou passivement, vaudra exclusion des événements suivants.


-Attitude Pour cette Opération :

Chez nous au 1er Régiment de la FAR, ainsi qu'au 22°SAS, la maîtrise de soi en toutes circonstances est essentielle. Un individu ne pouvant pas s’empêcher d'avoir des attitudes ou des paroles qui brisent l'immersion ne devrait pas perdre son temps à lire la suite de notre règlement. Notre État d'esprit peut s'illustrer par un exemple simple et tellement courant sur les terrains, le fameux "Highlander" : Face à ce phénomène, comme à toute autre anomalie dans le déroulement de l'OP la seule réponse acceptable selon nous est l'adaptation immédiate et la mise en place d'un dispositif vigoureux visant à corriger le problème. Celui qui choisit la voie d'une attitude scandaleuse ou de la protestation en plein milieu d'une phase opérationnelle est un perdant. Les problèmes éventuellement rencontrés se règlent entre Chefs d'unités et CEMO (Chef d'état-Major des Opérations) après le finex de l'OP, aucune autre alternative n'est acceptable.

-LES TRICHEURS:

-Sujet sensible et délicat, on est tricheur dans la vie ou on ne l est pas!!, pour ceux qu ils le sont au fond d'eux même et qui participeront à notre Opération, je dis à ces gens là: qu ils gardent bien leur conscience pour eux, cela crée des tensions dans les Opérations et c'est ennuyant. Donc no souci même si le 22nd SAS / 1er FAR ne connaît pas tout les opérateurs invités nous faisons confiance à tout le monde et j en appel à l honnêteté, et la responsabilité de chacun, même dans le doute d une touche il est préférable de se déclarer Blessé ou DCD.Je connais chacun des opérateur composant la FAR ils n ont pas l âme de tricher et puis ça n apporte qu une satisfaction de quelques secondes mais la honte dans sa propre conscience quand on regarde tous ses epuipiers, ses chefs, qui ont planifier et organisé et qui ont fait un travail, pour que tout le monde prenne du plaisir . Merci à tous de votre compréhension .


I / Ordre de mission, Role play, début et finex des Opérations.


A / Ordre de mission

Les objectifs fixés par le CEMO sont impératifs. Si certains moyens ou timing sont précisés par le CEMO, ils sont eux aussi impératifs. En dehors de ce cadre strict, il appartiendra aux groupes déployés de mettre en place tous dispositifs nécessaires à l'exécution de leur mission.

MISSION pour le 1er Régiment de la FAR : Infiltration, Destruction d'objectifs sensibles, élimination des membres de l'IRA, Capture de 'STEVEN HARVEY' Leader de l'IRA pour etre remis aux autorités Britanniques.

MISSION DE L'IRA :

-ELIMINER TOUTE INTRUSION DES FORCES SPECIALES DE l'OTAN SUR LE SITE et PROTEGER les matériels sensibles de toutes destruction ou de récupération.

-GARDER LES 4 OTAGES BRITANNIQUES CHIMISTES

-PROTEGER 'STEVEN HARVEY'

-CAPTURER VIVANT le COLONEL S.A.S 'Nicolas Sterling' repérable par un brassard 'ORANGE'meme consignes que pour 'STEVEN HARVEY'.


B / Début et finex des OP

1 / Début des OP : Il existe deux modes d'ouverture d'un événement Milsim : Soit une heure de déploiement est imposée soit le timing est libre assorti d'une heure d'autorisation d'engagement avant laquelle il est strictement interdit de mener tous mouvements agressifs envers l'opposition.

VENDREDI 14 FEVRIER 2014 à 00H00

-ENGAGEMENT OPÉRATIONNEL POUR LE  1er REG de la F.A.R ( à L'arme de poing et au couteau d'exercice uniquement de 00H00 à 08H00 le samedi matin), Les membres de l'IRA pourront utilisés leur armes d'épaules en mode coup par coup de 00H00 à 06H00 le samedi matin et en mode rafale de 06H00 jusqu'à 21H00 le Samedi.

-ENGAGEMENT OPÉRATIONNEL POUR LE  1er REG de la F.A.R ( avec arme d'épaule en complément dés 09H00 le samedi matin)


2 / Finex d' OP : Une heure finale d'OP est strictement établie. Il appartient aux opérateurs participants de veiller à synchroniser leur montre avec le CEMO (Chef d'Etat-Major des Opérations).

DIMANCHE 16 FÉVRIER 2014 à 10H00

C / Role play
:

Le CEMO peut imposer un roleplay plus ou moins évolué. Des fiches de renseignement seront mises à disposition des opérateurs participants choisis pour ces rôles.

L'immersion sera nécessaire pour cette opération ainsi que le Roleplay pour les opérateurs de L'IRA à l'intérieur du SITE ainsi que pour les opérateurs du 1er Régiment de la Force d'Action Rapide Rhone-Alpes appartenant à L'OTAN.

-ATTENTION TOUT ESPACES DE VIE DE CAMP DANS LE SITE POURRONT ETRE ATTAQUE.

-L'HÔPITAL DE L'IRA NE POURRAS PAS ÊTRE ATTAQUE NI DÉTRUIT.

II / Règles d'engagement, de touches et de soins.

A / Règles d'engagement


1 / État d'esprit : Tous mouvements, armes au poing, mis en œuvre pour traiter un hostile est avant tout régit par le FAIRPLAY et la volonté de maintenir la sécurité et l'intégrité physique d'autrui. Un individu incapable de dominer son matériel ou de se maîtriser au combat n’a rien à faire sur une Opération de Simulation Militaire.

2 / Distance : Aucune distance minimale d'engagement n'est requise pour procéder à l'élimination d'un hostile. Le FairPlay imposera un tir au buste ou aux jambes si la distance est faible.

3 / Surface : Toutes les surfaces de touche sont autorisées.

B / Règles de touche


1 / Touches létales :
Une touche à la tête même protéger par un casque, au buste ou au dos neutralise le pax touché, il tombe au sol, s'allonge, sors son gilet jaune l enfile ou se couvre avec, le temps que l'action se passe 3 à 5 mn d'immobilisation, il se lève et se rend en tant que prisonnier, il sera hors combat et détenu pendant 3H.


2 / Touches non-létales :
Une touche au bras ou à la jambe neutralise le membre touché, le pax applique la contrainte liée à sa blessure.


C / Règles appliqués aux pax neutralisés DCD


Un opérateur neutralisé DCD s'allonge au sol, se couvre avec son gilet jaune et reste sur place jusqu'à la fin de l'action en cours,(temps d'immobilisation au sol défini par le CEMO avant l'évènement sera de 3mn) avant de pouvoir enfiler son gilet jaune et se et se rendre en tant que prisonnier. Avant de faire mouvement le DCD veillera à ne pas gêner les manœuvres en place ou les actions en cours. Pendant le laps de temps ou il est au sol, il est à la disposition de son ennemi pour une éventuelle fouille de son emport. Cette fouille est strictement encadrée, seuls les documents papier en rapport avec la mission pourront être manipulés ou prélevés par l'opposition, une vérification visuelle de la fréquence radio est autorisée. Sous aucunes circonstances un opérateur ne prélèvera ni n'utilisera autre chose que des documents papier sur la dépouille de son opposant. La fouille se déroulera dans un fairplay absolu de la part des deux parties.


----ATTENTION IL EST DEMANDER A TOUT OPÉRATEUR ÉLIMINER QUAND IL REGAGNE SON HÔPITAL OU SE REND A SON ENNEMI POUR ÊTRE PRISONNIER IL EST A CET INSTANT AVEUGLE ET SOURD de toute progression ennemi et toute écoute message radios ennemi tout ceci pour éviter de casser une immersion et tout un travail tactique de progression, d'approche, ou de mise en place pour une action de combat. OPÉRATEUR ÉLIMINER = FAIRPLAY ABSOLU !!!!----


-Tout OPÉRATEUR OTAN prisonnier à le devoir de s évader si possible de son lieu de détention et de rejoindre son UNITÉ il ne peut au cours de son évasion en s'exfiltrant de son lieu de détention, d'éliminer tout ennemi rencontré pendant son ex filtration, il peut cependant au cours de son évasion DANS LE LIEU DE DÉTENTION abattre le ou les gardes de sa détention ou tout autre ennemi. Passer et sortir du lieu de détention il ne peut plus utiliser ses armes il est MODE EX FILTRATION ÉVASION !!

- Un Opérateur peut attaqué, éliminer par surprise un ennemi au couteau d exercice plastique lisse celui-ci sera ÉLIMINE et appliquera la règle en vigueur. ATTENTION ! modèle réglementaire du couteau d'exercice bleu ciel ou noir d exercice, la simulation et mimique du geste avec le pouce de la main ne compte pas, tout couteau non plastique, non d'exercice et non réglementaire, artisanaux en bois ou autre matière sont strictement INTERDIT !!


D / Contraintes liées aux touches non-létales



1 / Blessure de la main à l'épaule : Le bras et la main sont inutilisables, ni saisi ni appui.


2 / Blessure de la hanche au pied : La jambe et le pied sont inutilisables, ni poussé, ni appui.


E / Touche sur sac ou sur réplique


1 / Touche sur sac : La touche sur le sac que transporte un opérateur n’entraine ni blessure ni élimination.


2 / Touche à la réplique : Un Opérateur de L'IRA ou du 1er FAR OTAN qui aurait été touché d'une ou plusieurs IMPACT sur une arme de poing ou d épaule apparentes la touche compte l opérateur n est pas ÉLIMINER mais l arme est détruite l opérateur doit désengagé le chargeur de l arme détruite.

-L'opérateur peut 1): continuer avec une arme fonctionnelle et secondaire qui n a pas été touché ou détruite soit

-L'opérateur peut 2): rentré à son POSTE DE COMMANDEMENT (PC) Poste de garde du SITE (Maison du directeur),entré dans le poste de garde, là ou les armes détruites retrouvent leur fonctionnalités opérationnelles.


F / Règles de soins


1 / Matériel médical: Compresses et bandages en quantité illimitée. Les Unités font le choix de munir chaque opérateur de matériels de soin ou confie cet emport à un ou plusieurs Medic.


2 / Application d'un soin : Pour soigner le membre blessé et mettre fin aux contraintes liées à cette blessure, un pansement doit être posé de manière solide et efficace par un autre individu ou par son medic, allié ou ennemi. Un membre ne peut être soigné qu'une seule fois, un nouvel impact sur le même membre ou un autre membre condamne l'opérateur et impose la contrainte correspondante soit 3h en tant que prisonnier pour les opérateur de la FAR / OTAN ou 3h d'immobilisation à l'hôpital du SITE.

---ATTENTION ÉVITER LES TIRS A LA TÊTE---!!!!

III / Matériel :


A / Répliques


1 / Puissance : La puissance maxi autorisée est de 450 FPS. Une tolérance à 500 FPS maxi, même si nous ne regardons pas les puissances, c'est encore une fois la maîtrise de l opérateur avec son armement.

-Le 22nd SAS / 1er FAR n'est pas regardant sur les puissances des répliques et n'effectue aucun contrôle radar . L intelligence et le faiplay sont de rigueur .

- Nous considérons au 22nd SAS et 1er FAR que puissance n est pas forcement victoire , la mentalité , l état d esprit , l expérience , le savoir faire , et savoir être sont les maîtres mots sur le terrain et au combat en simulation militaire .


2 / Capacité : Les répliques utilisées sont alimentées par le nombre de billes correspondant à la capacité réelle de l'arme qu'elles copient. Ex : 30 unités pour un M4, 8 pour un Colt 1911...


3 / Répliques Lourdes : Toutes les répliques de fusils mitrailleurs utilisant des ammo-box admettront une capacité de 200 billes. L'opérateur en charge de cette réplique disposera de pochons de 200 billes pour procéder au rechargement de sa réplique, une fois la dernière bille tirée. Si l’opérateur souhaite procéder à un rechargement anticipé, il se débarrassera dés lors du fond de billes restant dans l’ammo-box avant d’employé un nouveau pochon.



B / Emport de consommable sur l'homme



1 / -MUNITIONS :


- Les munitions seront en mode LIMITÉES pour chaque Opérateurs du 1er Reg FAR / OTAN et Opérateur de L'IRA , un emport prévu de 10 Chargeurs de 30 munitions soit 300 munitions ou 1 chargeur grande capacité pour ceux qui ne possèdes pas des chargeurs de 35 ou 60 coups de 09H00 à 18H00.

---CAISSES MUNITIONS---

L'IRA et l'OTAN devront posséder chacun une caisse à munitions pour mettre toutes les munitions de leurs opérateurs (les munitions de chaque opérateurs seront dans des petits sacs de type congélations et fermé avec en inscription : le nom de l opérateur, l unité d appartenance.)

Les caisses de munitions de l'IRA et de l'OTAN devront être entreposées dans une cache d'armes.

Les caches d'armes pourront être déplacées une seule fois par tranche horaire soit 4 fois pour toute l'opération :

(09H00-18H00)-(18H00-0H00)-(0H00-06H00)-(06H00-10H00)

---ATTENTION---

-Si l 'une des deux partie trouve les munitions ennemies elle pourra prendre leur caisse et la constituer prisonnière, elles sera entreposée dans la cache d'armes correspondante à la tranche horaire.

-L'IRA ou l'OTAN qui aurait trouvé une cache d'arme et qui aura fait prisonnier une caisse à munition ne pourra prélever les munitions ennemie pour recharger leur propres chargeurs --INTERDIT--


---RECHARGEMENTS et HORAIRES---
 

-1) Rechargement et Reconditionnement en munitions (Armes de poing et armes d'épaule) pour la tranche Horaire de 18H00 à 00H00

----RAFALES ARMES D'ÉPAULES AUTORISÉES de 09H00 à 21H00----

-2) Rechargement et Reconditionnement pour armes de soutien en munitions pour la tranche Horaire de 18H00 à 21H00

---ATTENTION !! TOUTES ARMES DE SOUTIEN SERONT INTERDITES DE 21H00 à 06H00---

---ATTENTION RAFALES D'ARMES DE SOUTIEN STRICTEMENT INTERDITES A L INTÉRIEUR DES PIÈCES, COULOIRS !!!DE TOUT BÂTIMENTS SUR LE SITE!!!



-3) Rechargement et Reconditionnement en munitions (Armes de poing et armes d'épaule) pour la tranche Horaire de 00H00 à 06H00

---RAFALES ARMES D'ÉPAULES INTERDITES de 21H00 à 06H00 MODE COUP PAR COUP OBLIGATOIRE de 21H00 à 06H00


-4) Rechargement et Reconditionnement pour armes de soutien en munitions pour la tranche Horaire de 06H00 à 10H00

---ARMES DE SOUTIEN SERONT AUTORISÉES DE 06H00 à 10H00---

-5) Rechargement et Reconditionnement en munitions (Armes de poing et armes d'épaule) pour la tranche Horaire de 06H00 à 10H00

----RAFALES ARMES D'ÉPAULES AUTORISÉES de 06H00 à 10H00----


- MINIMI, M60 ou autre arme de soutien seront en mode munition LIMITE de 09H00 à 18H00 avec 6 pochons de 150 munitions pour simuler une bande de 150 cartouches. ( Un opérateur qui choisi une arme de soutien ne peut cumuler une arme d'épaule en complément dans la même tranche horaire)

- 3 Chargeurs par PA par tranche horaire soit (09H00-18H00)-(18H00-0H00)-(0H00-06H00)-(06H00-10H00).

- VISIONS NOCTURNES (type chasse version main) sont autorisées mais en MODE ILLIMITÉ



-PIÈGES:



-Les pièges par BANG sont autorisés pour l'IRA mais en LIMITE sur le SITE au nombre de 10 pour toute la durée de l'opération

-Les pièges détecteurs de mouvement par sonore ou lumineux sont autorisés en mode  ILLIMITÉ

-TOUT pièges artisanaux pouvant provoquer des blessures aux opérateurs sont STRICTEMENT INTERDIT !


2 / Gaz et batteries : Emport illimité


C / Pyrotechnie


1 / Type : Grenade « pétard » et Fumigènes


-EMPORT de GRENADES PAR OPÉRATEURS :


- Grenades à billes autorisées et ÉLIMINATOIRE en intérieur comme en extérieur du SITE

1)-- 4 Grenades par opérateurs de 09H00 le samedi matin à 10H00 le Dimanche matin FINEX Opération

--- Soit un Total de 4 Grenades par opérateurs pour toute l'opération.

-Mines Claymores à billes en ILLIMITÉ

-Fumigènes BLANCS UNIQUEMENT autorisés acheté en magasin en MODE LIMITE 4 Par opérateurs pour toute l'opération .
-Fumigènes ARTISANAL INTERDIT !


-Pétards jusqu à bison4 !!! acheté en magasin, autorisés pour du bang en MODE LIMITE 4 Par opérateurs pour toute l'opération et non aucun pouvoir d'élimination.

-Pétards ou Bang ARTISANAL INTERDIT !



-GRENADES A PLÂTRE ARMÉE FRANÇAISE STRICTEMENT INTERDITES !!!


IV / Kit de protection individuel


-Ce Kit comprend les éléments nécessaires à assurer la sécurité de tous lors d’événements de Simulation Militaire au 22°SAS et 1er REG FAR.


A / Protection oculaire


1 / Type : Lunettes balistique ou masque de combat balistique adaptés à une utilisation de tir .


2 / Règles de port : Les protections oculaires sont portées H24, quelques soient le lieu, les conditions, le timing ou l’activité de l’opérateur.


B / Trousse de secours



-Chaque Opérateur participant à l’événement dispose d’une trousse de secours de base complète (hors matériel de soin requis pour l'évènement de Simulation Militaire).


C / Matériel de signalisation obligatoire


1 / Gilet jaune de type sécurité routière


2 / TPH portable avec batterie chargée !!


3 /
Sifflet (OBLIGATOIRE) !!!!!!!!!!!!


4 / Cyalum de couleur vive si possible pour la nuit en cas d'accident pour facilité la localisation de l'opérateur accidenté.

-CHAUSSURES BASSE MÊME RANDONNÉE , INTERDIT !!

-BASKET INTERDIT !!

---TOUT ALCOOLS, MÊME BIÈRES ! TOUT STUPÉFIANTS, DROGUES SONT STRICTEMENT INTERDIT SUR LE SITE ET POUR TOUTE L OPÉRATION---


---TOUTES ARMES TRANCHANTES COUTEAUX DE COMBAT, BAÏONNETTES OU AUTRE SONT STRICTEMENT INTERDITES SUR LE SITE ET NON PAS LIEU D'ÊTRE SUR UNE OPÉRATION DE SIMULATION MILITAIRE---

UN OPÉRATEUR S'EXPOSE A DES SANCTIONS IMMÉDIATES ET PÉNALES

IMMÉDIATES
: L'opérateur sera suspendu de ses fonctions et quittera immédiatement l'opération et le site.

PÉNALES
: Les Autorités de Gendarmerie ou de police seront prévenues automatiquement.

Nous ne laisserons pas repartir un opérateur sous l emprise de l alcool ou de drogue au volant de son véhicule.

Le 1°Regiment de la FAR et le 22°Regiment SAS de Simulation Militaire n'ont pas pour habitude de faire n'importe quoi avec des opérateurs non respectueux des règlements mis en place et de tout un travail de planification d'opération. Nous ne permettrons aucunenement à des personnes irresponsables d'intégrer nos opérations de simulation militaire, Nicolas et moi-même continuerons à protéger de l'intérieur comme de l'extérieur le 1°Regiment FAR et le 22°Regiment SAS ainsi que notre discipline 'La Simulation Militaire. 

PS: Attention ce règlement peut être modifiable par le CEMO ( Chef d'état-Major des Opérations) avant chaque Opération d'événements de simulation militaire, sera transmis en temps et en heure chaque modifications auprès des chefs d'unité sur leur Forum, cependant il sera conseillé d'imprimer ou de faire imprimer le règlement avant chaque événement de simulation militaire. Les chefs d'unité veilleront à avoir sur eux en permanence ce règlement pour toute la durée de l'événement.


Cordialement et Milsimement Ludovic42
****************************************************
'WHO DARES WIN'!!!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    T.H.C 74 Index du Forum -> T.H.C RealSim 74 / 6ème Cie Régiment FAR -> Invitations -> OPEX -> Opération "UNIFIED PROTECTOR" 15 & 16 Fevrier 2014 Romilly s/Seine ANNULÉE Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006 - Modified by Elipsy © 2012 for T.H.C Airsoft 74
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com